Forêt

Réguler ses émotions

pour mieux dormir

Dormir, c'est arrêter d'être éveillé, et donc de "sur-veiller" 

Mon approche globale stress et sommeil permet un accompagnement efficace et rapide avec des effets durables 

Cercle vicieux de l'insomnie

Stess

Anxiété

Peur de ne

pas dormir

Retarde le sommeil

Insomnie

Peur des conséquences dans la journée

Siestes longues

Cafés

   Adopter de bonnes habitudes pour favoriser le           sommeil est indispensable, mais pas suffisant :

  • Les émotions négatives entretiennent l'insomnie

  • Un trouble du sommeil peut persister alors que l'élément déclencheur est réglé depuis longtemps

  • Chaque perturbation est perçue inconsciemment comme une alerte de danger, et peut maintenir l'éveil comme un mode de survie

Quand l'enfant dort mal, les parents sont épuisés, découragés, impuissants, énervés...

Leur émotion est perçue par l'enfant qui ressent que quelque chose "ne va pas" au moment de la nuit : cela renforce sa difficulté à dormir

Réguler l'émotion parentale permet de retrouver un cadre apaisé facilitant le sommeil de l'enfant

pour désactiver des situations particulières : 

Stress, anxiété, contrariétés, soucis, peur

de ne pas dormir, hyper éveil....

au fur et à mesure qu'elles apparaissent

pour s'en libérer totalement